Candela, 2015



In this series entitled Candela, the photographic camera is used as a negative, as a mold. It becomes a container into which molten lead is poured. The cameras, whose lenses were taken of, are layed under a cardboard tube placed vertically. The glowing liquid, once cooled down, hardened and extracted from the camera makes visible the asperity and the details usually invisible of the black box. Similar to scepters, the solidified castings reveal and reproduce the wall of the chamber, inevitable place for the creation of the image. Metamorphosed, the shape bears a paradox, between heaviness and lightness; between transparency and opacity.



………………………………………………………………..



Dans cet ensemble intitulé Candela, l'appareil photographique est utilisé comme un négatif, un moule. Il devient un contenant dans lequel du plomb en fusion est déversé. Les appareils, dont les optiques ont été retirées, sont surmontés d'un tube en carton placé verticalement. Le liquide incandescent une fois refroidi et durci, donne forme aux aspérités et détails habituellement invisibles de la boite noire. Semblables à des sceptres une fois extraits de l'appareil photographique, les contretypes révèlent et reproduisent le lieu de création de l'image. Métamorphosée, la forme porte sur elle un paradoxe, entre lourdeur et légèreté; entre transparence et opacité.