Pit (Reaching Eldorado), 2012



This work is deployed in the space and covers the floor entirely. A multitude of colored plastic trays filled by an opaque and black liquid blocking the access to the image hung on the wall. This image, barely recognizable, seems to depict an archetypal and mythical scenery, a luxuriant landscape of the American West; a fictional imagery with saturated colors typical of the 60's. The image function here as an allegory of the Land of milk and honey, living in the collective imagination of our western society. This image of a green and sunny jungle overhangs a pool of glossy liquid. It reflects itself infinitely depending on the viewer's position. The plastic trays, inevitable accessories, in wich the image is created originally, become and obstacle to the image. This surface transforms the gap between the viewer and the image into an artificial and hostile mirage and materialize our need for expansion and exoticism embodied by tourist iconography.



..............................................................



Ce travail se déploie dans l'espace d'exposition et recouvre l'entier du sol. Une multitude de bacs multicolores rempli d'un liquide opaque et noir entravent l'accès à l'image accrochée au murs. Cette image, à peine perceptible, semble dépeindre une scène mythique et archétypale; un paysage luxuriant de l'ouest américain; une imagerie quasi fictionnelle au couleurs saturée typique des année 60. L'image fonctionne ici comme l'allégorie d'un pays de cocagne habitant l'imaginaire collectif de notre société occidentale. Cette jungle verdoyante et ensoleillée surplombe une mare de liquide brillant, se reflétant à l'infini en fonction de la position du spectateur. Les bacs en plastique, accessoire incontournable à la création d'une photographie argentique devient ici un obstacle à l'image. Cette surface transforme le fossé entre l'image et le spectateur en mirage artificiel et hostile et matérialise notre besoin d'expansion et d'exotisme incarné par l'imagerie touristique.